Le Groupe

Le Groupe Ethno-Doc est composé de quatorze membres, qui travaillent bénévolement à l'édition des textes de la collection.

 

ARTHUR BILLEREY
Il est né au cœur de la Grande Brasserie d’Audincourt en 1991. Après des études en Arts, Lettres et Langues puis diplômé d’un master en édition, il s’installe à Vevey, où il travaille aux éditions de l’Aire et codirige la collection « métaphore » dédié à la poésie. Membre fondateur de la revue littéraire La cinquième saison et coordinateur éditorial, il assure plusieurs numéros dont ceux dédiés à la traduction (Le Festin de Babel) et à la poésie (Passage du poème). Critique littéraire à Le Regard Libre, il suit l’actualité littéraire francophone et particulièrement la littérature suisse, c’est pourquoi il fonde en 2021 Trousp, une chaîne Youtube littéraire convertie aujourd’hui en association. Il a publié dans plusieurs ouvrages collectifs et revues littéraires. Son premier recueil de poèmes s’intitule À l’aube des mouches. Aujourd’hui, il travaille comme éditeur aux éditions d’en bas, à Lausanne.

 

Danielle Chaperon

Professeure associée à la section de français de la Faculté des lettres de l’Université de Lausanne, elle fait partie de la Direction de l’Université de Lausanne et occupe le poste de Vice-rectrice Enseignement. Spécialiste des relations entre les sciences et les arts (elle a rédigé une thèse consacrée à un vulgarisateur scientifique, Camille Flammarion), elle a plus récemment orienté ses recherches et son enseignement vers le domaine de la dramaturgie et dirige un certificat de formation continue en dramaturgie organisé en partenariat avec la Manufacture (Haute Ecole de Théâtre en Suisse Romande). Ayant également une formation d’historienne et d’historienne de l’art, elle travaille depuis plus de quinze ans dans le cadre de la Fondation du Château de Chillon.

 

Charlotte Christeler

Après l’obtention de son baccalauréat en 2002, elle a entamé des études de lettres à l’Université de Lausanne. C’est dans le cadre de son mémoire de fin d’études qu’elle a établi l’édition critique du Voyage de la vie, récit autobiographique de son arrière-grand-mère, Vera Sormani, publié dans la collection Ethno-Doc fin 2010. Elle est actuellement responsable Communication à Pro Senectute Vaud.

 

Marianne Enckell

Bibliothécaire et archiviste au Centre international de recherches sur l’anarchisme (CIRA) à Lausanne, traductrice, elle aime se faire porte-plume pour publier des manuscrits (les mémoires d’un bagnard anarchiste ou de son arrière-grand-père journaliste à la Gazette), et pour passer des textes dans des revues spécialisées ou des collections grand public. Elle assure actuellement la mise en forme et en pages des ouvrages de la collection Ethno-Doc.

 

Françoise Fornerod

Après une licence et un doctorat ès lettres à l’Université de Lausanne, elle occupé le poste de maître d’enseignement et de recherche à l’Ecole de français moderne de l’UNIL. Co-directrice de la revue Ecriture de 1985 à 2005, elle est aussi l’auteur de nombreuses études sur la littérature romande, notamment sur Guy de Pourtalès, Yvette Z’Graggen et Alice Rivaz. Dernières publications: Se reconnaître poète. Correspondance entre Maurice Chappaz et Gilbert Rossa (2007); Pourquoi serions-nous heureux ? Correspondance entre Alice Rivaz et Jean-Georges Lossier (2008). 

 

Diane-Laure Frascoia

Diane-Laure Frascoia a fait ses études à Lausanne. En 2003, elle obtient sa maturité et débute alors des études de lettres à l’Université de Lausanne. C’est au sein de la section d’histoire médiévale qu’elle découvre les recherches menées sur la sorcellerie. Vivement intéressée par ce sujet, elle écrit son mémoire sur les derniers procès traités à Lausanne au XVIIe siècle. En septembre 2009, après l’obtention de sa licence, complétée d’une spécialisation en Sciences historiques de la culture, elle entame un second master en études muséales qu’elle termine en 2012 pour ensuite se consacrer à l’enseignement.

 

Geneviève Heller

Intriguée par le poids de l’histoire sur les comportements, elle a commencé ses recherches à la fin des années 60 avec le sujet de la propreté. Historienne indépendante, collaboratrice de l’Institut d’histoire de la médecine et de l’École d’études sociales et pédagogiques, elle a étudié des problématiques liées aux domaines de l’éducation, de la santé et de la justice, à la recherche des modes de vie populaires. 

 

ROLAND KAEHR
Dr ès lettres et sciences humaines de l’Université de Neuchâtel avec une thèse intitulée Le mûrier et l’épée: le Cabinet de Charles Daniel de Meuron et l’origine du Musée d’ethnographie à Neuchâtel (MEN), Roland Kaehr a été pendant 40 ans conservateur adjoint des collections du MEN. Il continue de se passionner pour le XVIIIe siècle sans négliger le XIXe siècle et a ainsi entrepris de refaire l’historique des fonds des Îles Marquises du Musée. Ses enquêtes sur Eugène Hänni l’ont également conduit à s’intéresser aux cartes postales de Polynésie. Avec Mélanie Bart Gadat, il a édité les notes de voyage de Chrétien Guillaume de Lamoignon de Malesherbes dans le pays de Neuchâtel en été 1778. Il est actuellement conservateur du Musée Rousseau à Môtiers.

 

LOUIS-PHILIPPE L’HOSTE
Enseignant d’histoire et de sociologie, praticien formateur au Gymnase de Morges. Licencié en Histoire économique et sociale de l’Université de Genève. Il s’intéresse à l’histoire sociale et à l’histoire des représentations, à l’usage du cinéma en histoire. Il recherche incessamment les ruses pour faire passer le savoir académique, la recherche en sciences sociales dans les mondes scolaires.

 

GÉRARD MICHAUD
Passionné d’histoire immédiate et d’histoire contemporaine, il a obtenu une licence en histoire à l’Université de Lausanne en 1976. Il a dès lors enseigné l’histoire dans les gymnases de Chamblandes et de Morges. Privilégiant une histoire sociale et économique et les périodes moderne et contemporaine, il a collaboré à la création de nombreux supports de cours. Il s’est retiré de l’enseignement en 2014 et se consacre à de nouveaux engagements.

 

Jacques Poget

Ancien rédacteur en chef de 24 heures, il est actuellement intervenant au CRFJ, chroniqueur à Espace 2 et  interlocuteur de films Plans-Fixes. Il a obtenu sa licence ès lettres (histoire) à l’UNIL avant d’obtenir un diplôme de relations internationales au Johns Hopkins Bologna Center. Il a effectué son stage à la Tribune de Lausanne et à 24Heures. Correspondant aux Etats-Unis pour 24Heures et pigiste à la Radio romande, puis « premier rédacteur » de la TribuneLe Matin. A la Télévision romande, Jacques Poget a participé au transfert du Téléjournal de Zurich à Genève,  avant de rejoindre L’Illustré comme rédacteur en chef adjoint, puis rédacteur en chef. Après un bref passage à L’Hebdo comme rédacteur en chef adjoint, il a dirigé la rédaction de 24Heures de 1998 à 2006.

 

FABIEN RUF

Maître d’histoire au gymnase de Renens. Liciencié ès Lettres de l’Université de Lausanne en histoire, français et anglais. Au bénéfice d’un mastère en administration publique de l’IDHEAP, il a travaillé pour la Ville de Lausanne pendant près de quinze ans, notamment en tant que chef du service de la culture de 2007 à 2016, avant de choisir une nouvelle vie professionnelle dans l’enseignement secondaire. Passionné d’histoire lausannoise, il emmène ses élèves à sa découverte dans un contexte historique international.

 

Catherine Saugy

Historienne de formation, elle a, parallèlement à son enseignement de langue et culture françaises à l’Ecole de français langue étrangère de l’UNIL, poursuivi des recherches historiques, notamment dans le cadre de son activité de conservatrice du Château de La Sarraz, puis de collaboratrice scientifique du Musée historique de Lausanne. Ses intérêts se portent avant tout sur la recherche d’informations propres à «raconter la vie des gens ordinaires» d’autrefois pour les faire revivre aujourd’hui.

 

SARA SÁNCHEZ DEL OLMO

Historienne de formation, elle est collaboratrice scientifique au Musée d’ethnographie de Neuchâtel et chercheuse affiliée à l’Institut Religions, Cultures, Modernité de l’Université de Lausanne. Passionnée depuis l’enfance par le « Nouveau Monde », elle travaille sur les représentations matérielles et visuelles en Amérique Latine (XIX-XXIe siècles), sur la circulation, les usages et l’exposition d’objets américains dans les musées, et sur l’histoire religieuse et culturelle du Mexique (XVI-XVIIIe siècles). Arrivée en Suisse en 2011, elle commence à s’intéresser à la présence helvétique en Amérique Latine et s’efforce de rendre visibles les forts liens entre ce pays et le continent américain.

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir une expérience optimale de navigation. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. En savoir plus